La bisexualité existe. Ensemble, défendons-la !

Bi the Way‧拜坊 : le premier groupe de bisexuel(le)s des pays sinophones, à Taïwan

Rédactrice : Yen-Hsiu

Bi the Way‧拜坊 est le premier groupe de bisexuel(le)s des pays sinophones. Il naquit en juin 2007 à Taïwan.
La création de Bi the Way est tout d’abord initiée par les utilisateur(rice)s du forum de discussion « PTT bi-sexual » sur un système de bulletins électroniques (bulletin board system ou BBS en anglais 1 ). Même si la plate-forme en ligne a facilité le partage des expériences parmi les bisexuel(le)s, les échanges virtuels sur les réseaux sociaux s’avéraient notoirement insuffisants pour accroître la visibilité et la compréhension des bisexuel(le)s, et pour combattre les discours normatifs enveloppant l’hétérosexisme obligatoire et la monosexualité. Ainsi, un groupe fut créée à la demande des utilisateur(rice)s qui fréquentaient ce forum internet.
Le dessein principal de Bi the Way est de mobiliser les bisexuel(le)s pour sortir du placard. Par l’organisation de rencontres régulières et d’ateliers thématiques au nord, au centre et au sud de Taïwan (Taïpei, Taïchung, Kaohsiung), le groupe propose des aides et soutiens nécessaires. Par la participation à plusieurs reprises aux Marches des Fiertés dans les différentes régions taïwanaises, et par la collaboration avec d’autres associations et groupes LGBTQI, les militant(e)s s’engagent dans l’augmentation de la visibilité des bisexuel(le)s. De plus, Bi the Way continue à recueillir les temoignages et à développer des discours pertinents sur la bisexualité pour que les bisexuel(le)s soient mieux compris et repecté(e)s, et souhaite ainsi constituer une base d’élaboration des interventions et des engagements politiques en faveur de la multiplicité des identités sexuelles et des expressions de genre dans les pays sinophones.

Le manifeste fondateur :
Bisexuel(le)s existent depuis toujours, même discrètement. Nous apprécions et nous aimons les hommes et les femmes, les personnes transgenres et agenres. Nous pensons que la sexualité est quelque chose de fluide, suscitée par la beauté du corps et de l’âme, au lieu de la répartition sexuée.
Ici, nous sommes fier(ère)s de sortir du placard et se présenter comme bisexuel(le)s, afin de briser les malentendus, de lutter contre les oppressions et l’oubli. Dans une société fondée sur l’opposition binaire et qui ne voit que les hétérosexuel(le)s et les homosexuel(le)s, nous créons notre propre communauté riche en diversité et convivialité. Les visiteur(se)s sont aussi bienvenu(e)s pour explorer leur potentialité avec nous, parce que chaque individu est susceptible d’être un sujet bisexuel unique en son genre !

Les valeurs-clés :

1. Il faut absolument respecter le choix individuel en matière de l’identité sexuelle et de genre, ainsi que de l’orientation sexuelle.
Le parcours de vie de chaque individu est façonné à la fois par des facteurs innés et acquis. Il s’agit d’écouter ce que les autres dire, de respecter son être, au lieu de décider à sa place ce qu’il est.
2. Être bi, ce n’est pas forcément être attiré par hommes et femmes en même temps, c’est ressentir une attirance envers plus d’un sexe.
La bicatégorisation du sexe et du genre prévaut dans notre société : homme/femme, homosexualité/hétérosexualité. Néanmoins, rien n’est tout blanc ou tout noir dans la vie. Quand un individu éprouve une attirance envers des personnes de plus d’un sexe, et ne parvient pas à se définir simplement comme homosexuel(le) ou hétérosexuel(le), il est possible qu’il/elle s’identifie comme bisexuel(le). Si on explore l’identité bisexuelle de chaque individu, on découvra diverses formes de bisexualité bien au delà de notre imagination.
3. Sortir de la catégorisation binaire et fêter la diversité sexuelle.
Bisexuel(le)s existent tout comme les homosexuel(le)s ou hétérosexuel(le)s existent. Mais on ne veut plus reproduire l’opposition binaire entre la monosexualité et la bisexualité. En plus de la bisexualité, il existe aussi l’asexualité, la pansexualité, la fluidité sexuelle, le questioning (en questionnement 2) et toutes les autres possibilités. Il y a toujours des situations imprévues. Donc, cassons les préjugés et gardons un esprit d’ouverture pour apprécier la diversité du monde.

Un mot à Bi’Cause…
« Bi the Way s’engage pour les causes bisexuelles à Taïwan tout en restant connecté avec le monde. Les Bi’Causien(ne)s sont les bienvenu(e)s pour nous rencontrer à Taïwan ! Nous souhaitons aussi visiter la France un jour et faire des échanges avec vous. »

Bi the Way‧拜坊
Site internet : http://bitheway.pixnet.net/blog
Page Facebook : https://www.facebook.com/BitheWay.tw
Mail : bi.theway@hotmail.com

Les rendez-vous de Bi the Way‧拜坊
Le rendez-vous mensuel/bimensuel/irrégulier (selon la ville) de Bi the Way, est un temps d’accueil, d’échange, d’expression, d’information, sans thème défini à l’avance. Il est est ouvert aux bisexuel(le)s, à ceux qui ne se définissent pas comme homosexuel(le)s ou hétérosexuel(le)s, et à tous ceux qui éprouvent une attirance envers des personnes de plus d’un sexe.

Taïchung : le soir du dernier samedi du mois à la librairie indépendante « A room of one’s own » (entrée libre)
Taïpei : chaque mois impair (inscription préalable obligatoire)
Kaohsiung : chaque mois pair (inscription préalable obligatoire)
Les rencontres régulières se déroulent aussi à Hsinchu (au nord-ouest de Taïwan) et Haulien (à l’est de Taïwan).

1 – Un service télématique qui permet aux utilisateur(rice)s d’afficher des messages et d’y répondre, d’échanger des fichiers et de communiquer avec des groupes thématiques.

2 – Le questioning (questionnement) est un état dans lequel les personnes sont incertain sur l’identité sexuelle, l’identité de genre, l’orientation sexuelle ou les trois. La lettre « Q » est parfois ajoutée à la fin de l’acronyme LGBT (lesbienne, gay, bisexuel, transgenre) se réfère à « queer » ou à « questioning » (en questionnement). https://fr.wikipedia.org/wiki/Questionnement_(sexualit%C3%A9_et_genre)

© 2015 Bi'Cause, c/o Centre LGBT Paris-ÎdF, 63 rue Beaubourg, 75003 PARIS, Tel 07 68 01 26 92