Bi’Causerie – Sexualité, érotisme et transgression de la Chine ancienne au Taïwan contemporain

Bi’Causerie du 21 juin 2014 par Yen-Hsiu.

Présentation

 

La sexualité dans la culture chinoise n’a pas toujours été dictée par la pudibonderie et la répression. Les albums d’images érotiques (春宮圖) non seulement contribuent à faire revivre les mœurs sexuelles de la Chine de jadis, mais aussi montrent que les relations homosexuelles ou que des pratiques de facto « bisexuelles » s’inscrivaient en parfaite harmonie au sein du paysage érotique chinois.
À Taïwan, la démocratisation des années 1990 permet l’émergence des mouvements homosexuels. Depuis 2003, la Marche des fiertés a lieu chaque année, à Taïpei, à la fin d’octobre. On constate au cours de cette période une visibilité grandissante des nouvelles identités lesbiennes : « lazi/lala » (拉子/拉拉) et « T/Po/Bu-fen » (T/婆/不分, ou butch/fem/non divisée). La représentation de ces nouvelles identités dans les média, l’art et la littérature moderne implique une transgression de l’image de la femme dans une société fortement patriarcale, et participe à la formation d’une culture unique et fascinante des personnes LGBTQI en Asie contemporaine.

 

Yen-Hsiu CHEN, doctorante au laboratoire ICT « Identités – Cultures – Territoires » de l’Université Paris Diderot-Paris 7. Elle travaille à une thèse intitulée « De l’obscurité à la résistance : une étude comparative sur la formation de l’identité bisexuelle et les mutations socio-culturelles à Paris et à Taïpei, des années 1980 à nos jours ». Mail : yenhsiu chez gmail.com

La Bi’Causerie

Salle bien remplie. Afin d’enrichir et préciser les propos de belles illustrations ont été diffusée. Lien pour les consulter.

 

1 Trackback / Pingback

  1. – Bi the Way (Taïwan)

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.