La bisexualité existe. Ensemble, défendons-la !

Égalité des droits : le compte n’y est pas !

Durant la quinzaine « Oh Oui! », Aides a appelé pour le 26 juin 2014, 2 jours avant la marche des fiertés, à un rassemblement intitulé « Egalité des droits : le compte n’y est pas ! » afin de rappeler ses promesses au gouvernement.

Bi’Cause y était et a pris la parole :

C’est certain, le compte n’y est pas.

Il faut regarder rétrospectivement, ou se remémorer pour celles et ceux qui y participaient, les engagements des candidats et de leur porte-parole le 31 mars 2012, dans une salle de théâtre historique, lors de la campagne présidentielle. Les propos sont encore sur le site de l’inter LGBT, souvenons-nous des engagements.

Que de chemin non parcouru.

Que d’atermoiements, d’annonces puis de reculs. Jusqu’à (vouloir) nommer comme défenseur des Droits un M. Toubon qui a brillé par ses positions réactionnaires.

Le mariage pour tous est un acquis, à parfaire, notamment pour les ressortissants des 11 pays qui, sur notre sol, en sont écartés, au mépris de toute logique politique et même humaine.

Mais les autres droits, où sont-ils ? L’égalité pour les familles, pour la procréation, pour les lesbiennes, pour les parents, pour les personnes trans ?

Oui, il faut pouvoir vivre et aimer en toute légalité.
Bi’Cause, association pour la défense des intérêts des bisexuel-le-s, est de très longue date investie dans ces combats. Bi’Cause est concernée, ses adhérentes et adhérents le sont, et elle veut contribuer à la convergence des actions et des initiatives, elle soutient leur multiplication. Il faut s’affirmer, être là, augmenter la pression, élément essentiel pour avancer dans l’extension des droits, et bloquer tout risque de retour en arrière.

Nous savons bien, toutes et tous, que les lois et les textes ne suffisent pas. Et pourtant ils sont la condition essentielle, on l’a vu avec l’étape du PACS, pour faire avancer la société au quotidien, contre l’hétérosexisme et la normativité de tout acabit.

Nous, à Bi’Cause, savons bien les multiples difficultés que génère toute attitude binaire.

Il y a place pour toutes les approches individuelles, tous les modes de vie.
L’invisibilisation subie, les attitudes et propos blessants, voire les agressions sont inacceptables, y compris quand cela vise les personnes bisexuelles.

Oui, il faut pouvoir vivre et aimer en toute égalité.

Merci aux organisatrices et organisateurs pour ce rassemblement, merci d’avoir invité Bi’Cause, en cette avant-veille de la grande Marche des Fiertés francilienne.

Ensemble, nous devrons, nous saurons déplacer les montagnes de préjugés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

© 2015 Bi'Cause, c/o Centre LGBT Paris-ÎdF, 63 rue Beaubourg, 75003 PARIS, Tel 07 68 01 26 92