La bisexualité existe. Ensemble, défendons-la !

Intersexes et identités de genre

Intersexes et identités de genre

Les personnes intersexuées (« intersexes ») sont porteuses d’une particularité chromosomique (en l’état actuel des connaissances) qui ne permet de les assimiler ni au genre biologique féminin, ni au genre biologique masculin. Elles peuvent porter ou non des caractères sexuels secondaires « apparents », intimes ou internes, relevant plus ou moins des deux sexes.

Leur intégration dans une société patriarcale, hétéronormée et sexiste est difficile voire dramatique : ces personnes sont niées, forcées de « choisir », et très souvent réassignées par des mutilations opérées peu après la naissance, causes de très nombreuses et graves conséquences en matière de santé physique et/ou psychique, et que Bi’Cause dénonce avec vigueur.

Elles ont droit à l’accueil, à l’aide, au soutien, sans aucune restriction.

De ce fait, Bi’Cause milite pour que la question des intersexes (y compris en incluant le « I » dans l’acronyme « LGBTI ») soit prise en compte, non seulement en son sein, mais dans les associations, coordinations, centres, fédérations etc., auxquels elle adhère ou elle participe.

Sur un autre plan, l’identité de genre, conformément à ses prises de position constantes, Bi’Cause considère que l’application des principes de Jogjakarata et des résolutions 1728 et 2048 de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe fixe le cadre de référence adéquat.

De ce fait, elle milite activement, dans l’objectif du changement d’état-civil libre et gratuit, pour toute avancée significative perçue positivement par les associations qui ont pour objet les droits des trans, et pour la lute sans relâche contre toute transphobie.

Bi’Cause considère également que toute identité de genre est respectable et a droit de cité, qu’elle soit cisgenre1 (féminine ou masculine) ou non (transidentitaire, transgenre, non binaire, a-genre, fluide…), sans aucune suprématie. Plus précisément, dans la mesure où les hommes cisgenre ont une prépondérance sociale, culturelle, ancestrale, elle soutient toute expression interne ou non, ponctuelle ou permanente, des autres genres, en vue, notamment, d’une mise en commun et d’une prise en charge par toute l’association, en tant que de besoin.

Annexe

Extrait de la résolution 1728

16. Par conséquent, l’Assemblée appelle les Etats membres à traiter ces questions et, en particulier:

16.11. à traiter la discrimination et les violations des droits de l’homme visant les personnes transgenres et, en particulier, à garantir dans la législation et la pratique les droits de ces personnes:

16.11.1. à la sécurité;

16.11.2. à des documents officiels reflétant l’identité de genre choisie, sans obligation préalable de subir une stérilisation ou d’autres procédures médicales comme une opération de conversion sexuelle ou une thérapie hormonale;

16.11.3. à un traitement de conversion sexuelle et à l’égalité de traitement en matière de soins de santé;

16.11.4. à l’égalité d’accès à l’emploi, aux biens, aux services, au logement et autres, sans discrimination;

16.11.5. à la reconnaissance des unions, conformément à la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l’homme;

Liens

http://www.acthe.fr/juridique-legislatif/28-resolution-1728-du-conseil-de-l-europe.html (résolution 1728)

http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=1&ved=0CCAQFjAAahUKEwjN6eqf8JnJAhXGiRoKHb8ECzc&url=http%3A%2F%2Fassembly.coe.int%2Fnw%2Fxml%2FXRef%2FX2H-Xref-ViewPDF.asp%3FFileID%3D21736%26lang%3Dfr&usg=AFQjCNF5eUSnJf0RHiSZ8VT72GXHRRyayw&sig2=B0HjIjjUjWYyvcY_ojlZFg&bvm=bv.107763241,d.d2s (résolution 2048)

http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=1&sqi=2&ved=0CCAQFjAAahUKEwje99XS8JnJAhUKfRoKHRZRB94&url=http%3A%2F%2Fwww.yogyakartaprinciples.org%2Fprinciples_fr.pdf&usg=AFQjCNEIyI5GI4aVB2tL2TxGD7AKxWnYKQ&sig2=6rmGBdTO4z-SFr1XP90GPg&bvm=bv.107763241,d.d2s (principes de Jogjakarat)

http://yagg.com/2015/04/02/identite-de-genre-malte-adopte-a-lunanimite-la-loi-la-plus-progressive-au-monde/ (article de Yagg sur la loi de Malte)

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000027778791 (CNCDH)

1= dont le sexe biologique et l’assignation de genre sont cohérents et satisfaisants

Texte validé par le CA de décembre 2015

© 2015 Bi'Cause, c/o Centre LGBT Paris-ÎdF, 63 rue Beaubourg, 75003 PARIS, Tel 07 68 01 26 92