La bisexualité existe. Ensemble, défendons-la !

Journée Internationale de la Bisexualité – Défis d’expression des 20 ans#9

Annonce

Dans le cadre du défi d’expression pour les 20 ans de Bi’Cause, pour le mois de septembre nous vous proposons le thème “Journée Internationale de la Bisexualité (23/09) qu’est-ce que cela vous évoque ? » Nous attendons vos proposition que vous voulez nous faire découvrir.

Vous retrouverez la présentation de l’événement sur la page http://bicause.fr/un-nouveau-projet-pour-2017-defis-dexpression-des-20-ans/

Les contributions seront publiées sur :

  • Cette page
  • le forum de la zone privée dans la rubrique défis des 20 ans

À vous de jouer.

Les contributions

 

Par Gabriel-le

 

1 – souvenir souvenir

La première chose est le souvenir de sa découverte et de son importation à Bi’Cause.

J’ai eu une période de forte implication sur Wikipedia et j’y ai contribué sur les articles LGBT. Sur la partie française il y avait peu d’articles par rapport à celle anglophone. Google translate étant mon ami j’ai entrepris de pseudo-traduire des articles.

Et dans les listes d’articles qui m’intéressaient il y en avait un sur la journée international de la bisexualité. J’ai commencé la traduction le 18 janvier 2009 et forcément j’en parlai au CA de Bi’Cause où je siégeais.

Il n’y avait pas assez de temps pour organiser un grand événement et la première fois que nous avons célébré la JIB à Bi’Cause fut un jeudi soir de Bi’envenue dans le sous-sol (qui était encore en bon état) du Banana-Café entre quelques adhérent-e-s et sympathisant-e-s.

Comme pour la plupart des autres années le site est plus ou moins documenté je n’irai pas plus loin dans mes souvenirs, mais quel chemin a été parcouru entre ce moment et le fait que l’on s’achemine vers la troisième marche inter-associative dans les rues de la capitale.

Soyons fièr.e.s de nous.

2 – faire communauté

Pour faire communauté (j’en ai peu être parlé ailleurs ou pas) il faut des rites de passage, des événements que l’on a individuellement en commun et des moments de communion ensemble. Et pour les bi et pan, la JIB peut être un de ces moments où l’on peut ouvertement et ostensiblement se montrer, s’identifier, faire communauté.

Non pas une communauté pour rester entre soi, entre pairs (sinon on resterait à l’abri de hauts murs) mais au contraire pour nous et les autres. Les autres bi et pan qui pour diverses raisons ne peuvent pas venir, voire en sont interdit.e.s, mais aussi pour les communautés monosexuelles (homo et hétéro) opprimées par les diktats du patriarcat.

Gabriel-le

 

Par Vincent-Victoria

La Journée Internationale de la Bisexualité est un moment essentiel de visibilité pour nos orientations. Merci aux ancien.ne.s de Bi’Cause de l’avoir initiée dès 2009.

La première à laquelle, jeune Bi’Causien.ne, j’ai participé, en 2010, se déroulait au sous-sol du Centre LGBT. Elle signait les retrouvailles entre Bi’Cause et SOS homophobie, représenté par un de ses responsables, et Gabriel-le -encore président.e – et Nelly -future- se sont livré.e.s à une joute oratoire fort pacifique, puisqu’il s’agissait de lire en alternance les paragraphes du Manifeste.

J’étais dans la salle, plutôt vers le fond, avec ma quasi fille, disons, la mère des mes petites-filles aînées (rendez-vous en décembre pour les histoires de famille!), hétéro et ouverte à Bi’Cause, qui m’a dit tout le bien qu’elle pensait de ce texte lu. J’en ai donc conclu que du bon boulot avait été fait de longue date, qu’il était reconnu ou pouvait l’être largement, en-dehors de notre seule sphère, voire… qu’on se battait pour tou.te.s !

De la quasi-confidentielle initiative de sous-sol à la Marche où nous sillonnons les rues de Paris, certes pas encore assez nombreuses.eux, que de chemin parcouru (non, je ne parle pas des kilomètres, nous restons toujours raisonnables !)… Mais aussi que de temps investi, en réunions, maquettages, tirages, massicotages, distributions, collages, tentatrices de comptes-rendus etc. Le travail est considérable, et, puisque notre ambition est grande, les tâches qui nous attendent vont croître et embellir.

Reste une question : Journée Internationale de la Bisexualité ? Et où met-on la pansexualité ?

Pour l’instant, aucune demande de changer le terme (déjà, JIB, c’est pas terrible, mais JIBP… bof !), cela dit, demain ou dans 5 ans ? Nous nous en sommes expliqué dans le 4 pages distribué cette année, alors, mes ami.e.s de grande sensibilité sur la visibilité de la pansexualité, faites un retour critique, et travaillons dès maintenant sur… 2018 !

 

Autres contributions

 

à venir…

© 2015 Bi'Cause, c/o Centre LGBT Paris-ÎdF, 63 rue Beaubourg, 75003 PARIS, Tel 07 68 01 26 92