La bisexualité existe. Ensemble, défendons-la !

Bi’Causeries de 2014

  • 13 janvier :
  • 27 janvier : discussion sur la prostitution. Lire le cr.
  • 10 février : Assemblée Générale
  • 24 février : « Droits LGBT et christianisme, d’autres voix, d’autres voies »

On vient encore d’assister à un déferlement de haine à l’encontre des droits et des personnes LGBT, alors même que, hors de nos frontières géographiques, certaines « évolutions » se font  « en marche arrière toute ». Et cela en se servant de religions comme prétexte pour cette offensive réactionnaire.

Que ce soit dans nos rues, outre Pyrénées ou dans la Russie éternelle, on veut nous faire le coup des pseudo « valeurs traditionnelles et chrétiennes ». Mais des voix discordantes s’élèvent qui refusent les amalgames, les dérives théoriques, l’obscurantisme.

Nous invitons pour notre Bi’Causerie du 24 février :
– d’une part, l’Église Vieille Catholique de l’Union d’Utrecht, qui, malgré son schisme, est reconnue par l’Église de Rome, et qui, entre autres, autorise le mariage des prêtres et des évêques, l’ordination des femmes à la prêtrise, et la bénédiction des coupes LGBT,

– d’autre part, nos ami-e-s de David et Jonathan, organisation chrétienne pour les droits des LGBT, et qui a fêté ses 40 ans d’existence.

Évidemment, nous les interrogerons également sur leurs approches de la bisexualité et des questions de genre, et échangerons sur leur rapport aux normes.

  • 10 mars
  • 24 mars : Rencontre avec l’association Cineffable qui organise un festival du même nom.
  • 14 avril : sortie au cinéma pour le film « Eastern Boys »
  • 28 avril : Bi’Causerie et société

Le 10 mars nous organisions une Bi’Causerie sur fidélité, polyamour, bisexualité et… subversion. Nous aurons à disposition de la Bi’Causerie du 28 avril un premier jet de transcription de ce débat.

Parce que l’opposition de Bi’Cause aux normes et à la binarité interroge fortement la société hétéronormée, nous sommes persuadés qu’il faut développer le droit de cité de la bisexualité, notamment dans le mouvement LGBT ; alors nous souhaitons partager avec vous le contenu du module de formation des accueillants sur la réalité de la bisexualité et les formes multiples qu’elle peut prendre.

Et peut-être commencer à revisiter le contenu de notre Manifeste des bisexuel-le-s, échanger sur le développement de son utilisation.

Une conception partielle, voire partiale de la psychanalyse, ou encore une lecture étriquée condamnerait la bisexualité à n’être que l’expression d’un manque, d’un non choix, ou encore une illusion.
A plusieurs reprises, Bi’Cause a reçu des personnes qui avaient été déstabilisées par ce type de discours, en s’adressant à des professionnels, pire, en leur faisant a priori confiance.
C’est dangereux pour celui ou celle qui s’interroge, qui est déjà en hésitation, qui se ronge parfois les sangs.
C’est vain, parce que la bisexualité est aussi vieille que le monde.
Pour la santé des bisexuel-le-s, de celles et ceux qui poussent notre porte,
Parce que c’est (bêtement ?) normatif, et à ce titre, aux antipodes des convictions de Bi’Cause,
Parce que ce discours n’est ni partagé, ni même dominant dans le milieu professionnel « psy »,
Nous organisons une Bi’Causerie qui se déroulera en deux temps : recueil de témoignages, de questions, de réflexions ; échange avec un animateur de l’association Psygays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

© 2015 Bi'Cause, c/o Centre LGBT Paris-ÎdF, 63 rue Beaubourg, 75003 PARIS, Tel 07 68 01 26 92