La bisexualité existe. Ensemble, défendons-la !

Marche des fiertés – Défis d’expression des 20 ans#7

Annonce

Dans le cadre du défi d’expression pour les 20 ans de Bi’Cause, pour le mois de juillet nous vous proposons le thème “Marche des Fiertés : comment affirmer, montrer, revendiquer (ou non) sa bisexualité / pansexualité ? » Nous attendons vos proposition que vous voulez nous faire découvrir.

Vous retrouverez la présentation de l’événement sur la page http://bicause.fr/un-nouveau-projet-pour-2017-defis-dexpression-des-20-ans/

Les contributions seront publiées sur :

  • Cette page
  • le forum de la zone privée dans la rubrique défis des 20 ans

À vous de jouer.

Les contributions

 

Par Gabriel-le

 

Pourquoi je vais aux marches des fiertés…

… et que comme une seule (celle de Paris) ne suffit pas j’en fais en province et je participe aussi à la pride de nuit de Paris (j’ai retrouvé dans mes archives le tract de la marche des tordues de 2005 (déjà une pride alternative)).

  • parce que peut-être j’aime les commémorations : la montée au mur des fédérés , la révolte de stonewall me parle, est ce que cela peut remonter à la mosaïque construite dans l’école pour le bicentenaire de la révolution quand j’étais en CM2 (et donc la naïveté historique d’un gamin (je l’ai revue il y a pas longtemps)),
  • parce que lors de la première marche de Paris il y a 40 ans ils/elles étaient peu nombreux-ses,
  • parce que dans certains pays/ville on ne peut pas la faire,
  • parce que j’aime les manif, l’impression d’être avec des amis même si on ne se connaît pas, c’est une forme de communion non religieuse, de faire communauté, groupe…
  • parce que le cortège de Bi’Cause n’est à mon sentiment toujours pas assez nombreux même s’il est de taille correcte,
  • parce qu’à l’occasion j’aime soutirer des tunes à l’octroi pour l’inter-LGBT qui organise avec une équipe bénévole la marche de Paris,
  • parce que c’est une occasion de retrouver des ami.e.s voire de la famille,
  • parce que les 3 minutes de silence dans des rues remplies c’est impressionnant, presque flippant mais tellement fort,
  • parce que je n’aime pas la musique trop forte sur les camions (ah non, c’est une raison de ne pas aller à la marche… tant pis),
  • parce que ce jour là mes collègues savent que je ne suis pas disponible pour le travail,

Gabriel-le

Autres contributions

A vous de jouer…

 

© 2015 Bi'Cause, c/o Centre LGBT Paris-ÎdF, 63 rue Beaubourg, 75003 PARIS, Tel 07 68 01 26 92