Marche des fiertés Paris 2008

Bi’Cause à la marche des fiertés LGBT 2008 à Paris, le 28 juin.

Encore une très belle marche cette année 2008, avec du monde, du soleil, de l’émotion, plein d’ filles ! Hou la la ! On arrête plus l’progrès !

Dès 11h, Mariane, Sévrine, Sandrine, Fabienne, Nelly,Eric, et Nicolas ont donné leur touche à la décoration du “char”, avec tissus, slogans, ballons. Jérôme et Alice se sont occupés d’aménager l’arrière en débit de boissons avec système de refroidissement haute technologie “poubelle+eau”… A peine le temps d’une petite rincée pluviale et d’un sandwich, et hop, c’était déjà le départ…

En 5ème position dans le défilé, nous n’avons pas cherché grappiller des places… Non non… Rappelons nous, la marche LGBT n’est pas une course, ça se saurait… Il faut justement savoir garder la bonne distance…Et c’est le travail des chauffeurs très zattentifs qui se sont relayés…

Tout au long de la marche, une quinzaine de personnes nous ont rejoint “fièrement”.. Beaucoup d’autres dans le public nous ont lancé des regards entendus, envieux, curieux, ou amusés. Toujours intéressés par nos slogans coquins tel “Une p’tite envie d’ biaiser ?”, ou plus poétiques comme “Des îles et des ailes pour voyager”.

Eric, en perruque blonde (grande innovation 2008), a défrayé des torrents de sympathie vu sa grande ressemblance l’héroïne comique de TV “Samentha”. Ah, la célébrité a de bons côtés…

Les barmen et women se sont relayés en “cabine” et les affaires ont bien marché (les ventes de boissons, bien entendu…).

Laure, en pleine effervescence pour la préparation de son documentaire Arte sur les bi, nous a retrouvé avec son équipe de tournage, à la recherche de quelques témoignages dans le public.

La corne de brume a retenti nous invitant à quelques minutes de silence en hommage aux victimes du SIDA et de l’homophobie. Mais, la forte musique de quelques chars a empêché la corne d’être entendue par tous. Ainsi malheureusement, l’hommage ne s’est pas propagé à l’ensemble du défilé.

Déjà l’octroi, pour une petite obole, et c’était déjà la fin. Premiers partis, premiers arrivés à Bastille vers 17h. Vite, il a fallu dégager la place, et abandonner certains de nos marcheurs, en oubliant de leur rappeler le rendez-vous pique nique du soir (même s’il était annoncé heureusement sur infoline et internet). Il faudra être plus réactifs l’année prochaine. Hum !

Le pique-nique était initialement prévu sur les quais du port de la Bastille, finalement fermé par les forces de l’ordre. Nous avons donc dû nous replier ailleurs, et avons choisi le quai Saint Bernard, au pied de Jussieu. Là, jusqu’à la nuit tombée, nous avons pris une petite collation réparatrice dans une ambiance, romantique, conviviale, chaleureuse. Comme prévu, Laure nous a rejoint avec son équipe TV d’Arte, pour filmer quelques interviews complémentaires avec les volontaires !

Une bien superbe journée, dont voici quelques trop peu nombreuses photos souvenirs.

été 2008 DSC05215 été 2008 DSC05238 été 2008 DSC05253 été 2008  DSC05259 été 2008 DSC05264 été 2008 006 été 2008 021 été 2008 031 été 2008 044 été 2008 049 été 2008 060 été 2008 061 été 2008 074 été 2008 076 été 2008 078 été 2008 083 été 2008 084