2013 “Pourquoi la bisexualité dérange-t-elle ?” (Le Monde)

Le 23 septembre 2013, à l’occasion de la Journée Internationale de la Bisexualité, le journaliste du Monde Frédéric Joignot publiait un long article intitulé « Pourquoi la bisexualité dérange-t-elle ? » sur son blog associé au journal :

« Elle dérange, la personne bisexuelle. Surtout les fanatiques de l’identitaire. Pour eux, elle n’est jamais du bon côté, toujours louche, dans l’entre-deux, mauvais genre ou mauvais sang. Batarde. Voilà pourquoi, le 23 septembre est depuis 1999 la journée de la visibilité des bisexuels – the Bi-visibility Day.
Ce jour-là, les défenseurs de la cause « Bi » rappellent combien elle est toujours déconsidérée, tant par ceux qui rejettent les homosexuels que par certains mouvements gays. En France, l’association Bi’Cause – qui appelle à manifester le 23 – a été créée en 1997 par un groupe de femmes qui « ne se reconnaissaient pas sous les dénominations “hétérosexuel” ou “homosexuel” et se trouvaient exclues des groupes gays et lesbiens de l’époque. »

Voilà pourquoi la bisexualité gène. Elle interpelle les classifications courantes de l’anthropologie, la psychologie, la philosophie, la sexologie, la morale. Elle redistribue les cartes du jeu amoureux, elle interpelle la rigueur des identités, elle entretient le flou, elle cultive la fantaisie. Elle nous révèle que l’homosexualité comme l’hétérosexualité ne sont pas nées, programmées, définitives – des « essences ».

Suite de l’article

Bonne lecture.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.