La bisexualité existe. Ensemble, défendons-la !

semaine du 23 septembre 2015

  • Mardi 22,à la soirée débat au Centre LGBT Paris Île-de-France
  • Mercredi 23 à la Marche de la Bisexualité dans les rues de Paris. Précédés de la parution -tant attendue- du rapport de la première enquête nationale sur la bisexualité, ce furent de très beaux moments de la Journée Internationale de la Bisexualité, 2015, à laquelle Bi’Cause est ravie d’avoir contribué. Contribué, car sans l’implication de dizaines d’ami-e-s et de nombreuses associations, rien n’aurait été débattu -on peut même dire approfondi-, le 11e arrondissement que nous avons sillonné à plus de 200 n’aurait rien vu ni entendu… les riverain-e-s auraient même raté les rythmes et danses de la troupe O’Maracuja, un grand moment de multitude.

intervention de Bi’Cause en fin de marche

C’est la 9e année que Bi’Cause participe à des événements pour la Journée internationale de la bisexualité.
Pendant un premier temps, jusqu’en 2011, elle les initiait sur Paris, et recueillait un succès non négligeable mais relativement limité.
Bi’Cause se réjouit de la construction en commun des initiatives pour la 4e année.
En 2012, nous occupions ensemble, à 4 associations, les trottoirs pour faire remplir « en contact direct » les questionnaires individuels pour la première enquête nationale sur la bisexualité. Le rapport cosigné par SOS homophobie, Le MAG jeunes LGBT, Act-Up Paris et Bi’Cause vient de paraître, il est en vente pour une somme modique…
En 2013, le Centre LGBT nous proposait une « visioconférence » dans ses locaux, et nous avions pu avoir la participation de 3 collectifs et associations en région. L’an dernier, ce fut le premier rassemblement appelé par un large panel d’associations, sur le pavé parisien, suivi d’un échange débat à la Mairie du 3e arrondissement.
Cette année, l’échange, assorti d’une partie culturelle et terminée par un moment convivial, a eu lieu mardi soir ; ce soir grâce à vous, la participation dépasse nos espérances.
Un record qui ne demande qu’à être battu.
Jusqu’au moment où la journée internationale de la bisexualité n’aura plus de raison d’être, car l’orientation sexuelle sera devenue tellement banale, et tellement largement ouverte, sans catégorisation, que de telles Marches n’auront plus de raison d’être.
Mais on n’y est pas, et de loin pas. lors, passons les 365 prochains jours à développer l’affirmation, la visibilité, la prise en compte de la bisexualité, son droit de cité, pour réussir une prochaine journée internationale d’une ampleur inégalée, avec une implication croissante, avec votre présence à toutes et à tous et la participation
de bien d’autres !

Merci, au nom des coorganisatrices, aux associations qui ont pris la parole, merci aussi à HomoSFèRe qui a contribué au succès de ces événements.
Merci à celles qui sont venues et ont appelé leurs réseaux à être présent ce soir.

Merci d’avoir été là, nombreuses et nombreux, et à bientôt !

  • Mercredi 23 des événements été organisé à Toulouse et Strasbourg
  • Alors que se déroule le rendez-vous littéraire du Centre LGBT samedi 26 après-midi, et l’intervention bisexualité à la faculté de Bordeaux, nous l’affirmons : il faut continuer à avancer ensemble, dans le sens de tout ce qui rend visible les conceptions non binaires de la société (hétéro/homo, hommes/femmes…).

Guettez les initiatives, retenez les dates, faites chauffer les agendas !
Et retrouvons-nous, comme l’une des intervenantes le rappelait en fin de Marche, samedi 17 octobre (14h Stalingrad – à vérifier !) à la Marche de l’Existrans.

À toutes et à tous, à bientôt.

L’équipe de Bi’Cause

Ailleure dans le monde

  • 27 initiatives au Royaume Uni
  • 19 aux États-Unis
  • 4 en Italie, 3 en Irlande, 2 en Australie, Espagne, Mexique, Pays Bas
  • Également en Allemagne Autriche Belgique Brésil Danemark Norvège Serbie Suède

incluant :

  • Soirées en clubs ou en bar, notamment autour de discussions et libres expressions,
  • Projections de film, pièces de théâtre, lectures, initiatives de librairie, émissions de radio
  • événements de visibilité autour du drapeau ou des couleurs bi (vêtements), flash mobs, piques-niques
  • un colloque avec des universitaires sur la convergence entre féministes, bisexuelles et lesbiennes (Londres)
  • Un mot sur les photos postées (sur les réseaux sociaux) durant la nuit du21 au 22 : regroupement à la Maison Blanche, large visibilité des couleurs bi (banderoles, drapeaux), suivi d’une table ronde… à la Maison Blanche ! À quand la réception par, au moins, la Maire de Paris

Dans la presse déchainée

communiqué de la fédération LGBT

Flyer JIB 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

© 2015 Bi'Cause, c/o Centre LGBT Paris-ÎdF, 63 rue Beaubourg, 75003 PARIS, Tel 07 68 01 26 92