La bisexualité existe. Ensemble, défendons-la !

Image(s) bisexuelle(s) / pansexuelle(s) – Défis d’expression des 20 ans#2

Annonce

Dans le cadre du défi d’expression pour les 20 ans de Bi’Cause, pour le mois de février nous vous proposons le thème “Image(s) bisexuelle(s) / pansexuelle(s)”. Nous attendons vos proposition; hors pornographie évidement… que vous voulez nous faire découvrir.

Vous retrouverez la présentation de l’événement sur la page http://bicause.fr/un-nouveau-projet-pour-2017-defis-dexpression-des-20-ans/

Les contributions seront publiées sur :

À vous de jouer.

Les contributions

Par Viktoria

Frida Kahlo 1938 . Julien Levy – couverture du livre de poche Frida Kahlo, la beauté terrible de Gérard de Cortanze

Frida Kahlo 1938 . Julien Levy – couverture du livre de poche Frida Kahlo, la beauté terrible de Gérard de Cortanze

Frida Kahlo, jeune mexicaine de père hongrois, est gravement accidentée à 18 ans. Elle devient une des peintres majeurs de ce pays, et s’habille aussi en tenue mexicaine ou indienne, que, parfois, en homme. Mariée à plusieurs reprises au grand peintre muraliste Diego Rivera, ils vivent une relation passionnelle et tumultueuse, faite de départs et de retours, et au cours de laquelle les aventures extraconjugales sont nombreuses, dont, pour Frida, des liaisons avec d’autres femmes.
En cherchant sur internet des éléments en la matière, on tombe sur cet article de notre ami animateur de Biplan :

La bisexualité de Frida

Au cours de sa vie, Frida Kahlo eut des liaisons avec des hommes, mais aussi avec des femmes. Dans le film Frida de Julie Taymor (sorti en 2002), cette bisexualité est présentée comme décomplexée, bien acceptée par son entourage et régulièrement mise en pratique, y compris pendant ses voyages. Pour savoir dans quelle mesure le film était fidèle à la réalité, j’ai lu la biographie de Frida Kahlo par Hayden Herrera parue en 1983. Cette bisexualité est bien attestée, même si les sources de l’auteure semblent s’être montrées moins prolixes sur ce sujet que sur les liaisons masculines de l’artiste.

D’après les éléments donnés dans cette biographie, il semble que la première liaison de Frida avec une femme remonte à 1925, pendant une période où elle était élève en dernière année à l’École préparatoire nationale (un établissement d’études supérieures alors ouvert aux femmes depuis peu) et où elle prenait de petits boulots par ailleurs afin d’aider son père à faire face aux dépenses de sa famille. À un moment où elle cherchait un poste à la bibliothèque du Ministère de l’Éducation publique, elle fit la connaissance d’une employée de bibliothèque qui la séduisit ; il semble que cette liaison ait été découverte par ses parents, qui en auraient été scandalisés (cf. Herrera 1983, p.71). Il n’y a pas beaucoup plus d’informations là-dessus.

[…] Lire la suite sur le site du biplan

 

Et peut-être votre contribution ?

1 Comment

Add a Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

© 2015 Bi'Cause, c/o Centre LGBT Paris-ÎdF, 63 rue Beaubourg, 75003 PARIS, Tel 07 68 01 26 92