La bisexualité existe. Ensemble, défendons-la !

2018 en quelques dates

Janvier

  • 8 janvier – Bi’Causerie : é-Bi’phanie

Nous venons de terminer une année 2017 -​ au cours de laquelle nous avons fêté nos 20 ans​ – riche en approfondissements, évolutions et affirmations et de Bi’Cause, association Bi, Pan et +.

Et simultanément  nous tenons à réaffirmer notre recherche permanente de convergences inter-associatives et notre participation résolue à ces dernières ; les thèmes ne manquent pas en ce début de 2018.

Car Bi’Cause ne saurait être absente d’aucun domaine du mouvement LGBT, et, immodestement, nous pensons également chaque association ou organisation peut bénéficier de l’apport de Bi’Cause…

Nous vous invitons nos vœux 2018 et à échanger autour d’un verre lors de la Bi’Causerie.

  • 22 janvier – Bi’Causerie : santé

Bi’Cause se mobilise depuis toujours sur les questions de la santé et de la lutte contre le VIH. Quand elle est née en1997, le SIDA faisait encore des ravages dans les rangs de la communauté.

Notre association aligne 13 années de mobilisation avec son manuel de prévention.

Depuis,des progrès ont été fait : « fêter le corps et continuer à vivre », le titre de notre manuel, est une perspective crédible.

Pourtant les contaminations ne faiblissent pas. Pourtant l’attention se relâche. Pourtant les pouvoirs publics, quand ils ne sont pas localement hostiles (voir les interdictions de telles campagnes d’affichage par des Maires… non concernés!?), ont, dans leur communication, plutôt baissé la garde. Pourtant les dépistages sont insuffisamment nombreux, les autres infections sexuellement transmissibles sont toujours fortement présentes.

Cela concerne pleinement les personnes bi, pan, non binaires, femmes ayant des rapports avec des femmes, et pas que les gays. Cela concerne toutes les tranches d’âge, même si la jeunesse est à sensibiliser bien plus que ce n’est fait actuellement.

On vit avec le VIH, mieux qu’il y a 10 ou 20 ans. Oui, mais, « mieux vaut prévenir que guérir », dit-on… et on ne guérit toujours pas !

De la prévention au traitement, de la sensibilisation à l’accueil des personnes séropositives – nos sœurs .frères -, de l’échange à l’action, voici l’éventail des débats :

Préservatifs internes, externes et digues ; PrEP ; TaSP ; TPE ; RDR (réduction des risques) ; santé des séropositif·ve·s ; travailleur·se·s du sexe ; personnes trans ; FSF ; dépistage ; actions traitements ; vieillir avec le VIH…

Aucun sujet ne sera tabou ! Et tous les acronymes seront détaillés !

Premièr·e·s·e·s intervenant·e·s : Act Up-Paris, le PASTT, le Centre LGBT…

 

Février

  • 10 février : Assemblée Générale

 Lire la convocation et le rapport d’activité en suivant le lien.

 

  • 12 février – Bi’Causerie : le gras politique

Gras Politique est « un collectif de personnes gros-ses, sans hiérarchie et sans organisation. » Créé pour lutter contre la grossophobie systémique, la grossophobie et maltraitance médicales, la discrimination à l’embauche, etc.

En plus de ses actions politiques, ce  collectif  queer et féministe, a notamment lancé un atelier de yoga à destination des personnes grosses, et des sorties à la piscine.

Il est investi dans le mouvement contre les discriminations multiples, et partie prenante des initiatives communes.

Gras politique l’a démontré en organisant Les premiers Etats Généraux de la lutte contre la grossophobie, qui se sont tenus à Paris le 14 janvier dernier. Bi’Cause y était invitée et présente. Au cours de cette journée riche en informations les bases d’un travail de lutte commune ont été posées, et de belles perspectives se sont dessinées.

  • 26 février – Bi’Causerie :  Paris gaygames 2018

Vous habitez Paris, ou y passez régulièrement ou de temps à autre ?Un peu partout, on voit le symbole de Paris 2024, les Jeux Olympiques.

Bizarrement, on semble oublier que 2018 vient avant 2024, et que dans moins de 6mois ce doit être toute la région qui vibrera pour les Gay Games.Ville choisie il y a 5 ans, la capitale accueillera des gens de tous horizons, sans discrimination, autour des valeurs de diversité,respect, égalité, solidarité et partage. Et, avec le sport comme moyen pour être ensemble et comme levier d’inclusion, des milliers de participant·e·s et de spectateurs·rices de grands événements sportifs et culturels, du 4 au 12 août.

Des événements vont faire la part belle à celleux qui, de conditions physiques diverses, quelle que soit leur orientation sexuelle ou leur identité de genre, veulent affirmer all equals, toutes et tous égaux – et on sait qu’il y a encore de l’égalité à gagner, y compris pour les LGBTI+.

Comment assurer une visibilité bi, pan et plus ? C’est aussi la question que nous poserons aux ami·e·s de Paris 2018 que nous invitons à nous faire partager le projet lors de cette Bi’Causerie.

Mars

  • 12 mars – Bi’Causerie  « stigmatisation envers les femmes bisexuelles : la biphobie »

Aube nous présentera en Bi’Causerie une synthèse orale d’après un mémoire de Master 2 en sociologie du genre et de la sexualité fait à l’EHESS – « stigmatisation envers les femmes bisexuelles : la biphobie »-, sur la base d’une enquête qualitative par entretiens.

On peut lire un contre rendu de son travail dans l’article qu’elle nous partage.

  • 26 mars – Bi’Causerie – Sophie LABELLE

Sophie LABELLE, militante transgenre canadienne,originaire de Montréal, artiste, auteure de « Assignée garçon » (et bien connue des habitué·e·s du salon BD LGBT organisé par le Centre !), dans le cadre d’une visite dans notre pays, nous fait l’honneur de venir animer notre Bi’Causerie lundi 26 mars à 20h au Centre LGBT.

Dès 19h  : lancement et dédicace du tome 1 de Ciel, la nouvelle série de romans jeunesse de Sophie Labelle.

  •  31 mars – TDOV journée de la visibilité trans.
 

Avril

  • 7 et 8 avril – printemps des assos

Comme tous les ans Bi’Cause était au printemps des assos’ de l’Inter-LGB T. En plus de notre stand nous avons tenu un atelier sur bi et pansexualité.

Deux photos issues de la page facebook de Aylau Tik

  •  9 avril – Bi’Causerie – Stop harcèlement de rue

Comme décrit dans son manifeste, Bi’Cause a fait de très longue date, le choix de s’insérer dans les débats de société et la lutte contre la prévalence masculine et la norme hétérosexuelle prépondérante.
Créé en 2014, Stop harcèlement de rue lutte contre la violence sexiste et homophobe dans l’espace public, en défendant le droit à l’autonomie et l’avènement d’une vraie mixité.
L’association mène des actions de sensibilisation dans la rue, les écoles, les transports, les bars, les festivals, pour rendre visible le problème et montrer la possibilité de le combattre.
Avec l’idée qu’en allant au-devant des personnes, en leur donnant des conseils pour réagir, qu’elles soient harcelées ou bien témoins, on peut inverser les rôles et permettre aux femmes de relever la tête.

  • 23 avril – Bi’Causerie – Poésie

Pour cette Bi’Causerie des Poètes au Printemps, venez avec votre poème, votre texte, que vous voulez faire partager, encouragé·e par notre ami Alain Pizerra et sous son œil bienveillant. Cet événement fait bien évidemment suite au 20ième Printemps des Poètes qui a eu lieu en mars et dont le thème était l’Ardeur. Nous vous y attendons nombreux !

© 2015 Bi'Cause, c/o Centre LGBT Paris-ÎdF, 63 rue Beaubourg, 75003 PARIS, Tel 07 68 01 26 92